• ARKIMMO INTERNATIONAL

VOTRE NOUVEAU BUREAU?

Dernière mise à jour : 22 janv.



A l’heure où tout le monde se pose la question de rentrer ou non au bureau, il me paraissait important de faire un état des lieux.

Nous avons tous entendu que le monde d’après ne serait pas forcement le même que celui que celui d’avant la Crise, mais poussés à rattraper le temps et le chiffre d’affaire perdus, ne seront nous pas tentés de mettre « le nez dans le guidon » et de repartir comme avant ?

Allons-nous « mettre la tête dans le sable » et oublier ce qui vient de se passer ?

Nous sommes aujourd’hui à un moment charnière : La crise sanitaire que nous venons de vivre est la chance unique de faire évoluer les mentalités, les modes de travail, l’organisation des entreprises, etc.

Les décisions qui seront prises auront des conséquences sur l’immobilier, les ressources humaines, les modes de management, le rapport au travail, la vie quotidienne de millions de salariés et sur notre société de manière générale.

Alors qu’il y a encore quelques mois, la plupart des entreprises limitaient, sous certaines condition, l’accès au télétravail à un jour fixe par semaine dans le meilleur des cas, la crise sanitaire a été un tournant dans les mentalités, les habitudes et les certitudes ancrées depuis de longues années dans la tête de nos managers.

Ce tournant c’est fait du jour au lendemain, sans aucune préparation, sans formation, sans règles établies et dans des conditions difficiles. Il s’est fait par la force des choses : à marche forcée… pour les entreprises et pour les salariés (les managers et leurs équipes)!

Après 2 mois de pratique quotidienne les salariés ont fait la preuve, grandeur réelle, que le télétravail est possible.

LES OUTILS SONT EN PLACE… UNE TECHNOLOGIE A LA DISPOSITION DE TOUS…

Il faut reconnaître que nous avons aujourd’hui les outils pour télé-travailler : Un ordinateur portable, un téléphone mobile, un VPN, un système de conférence, une connexion internet et le tour est joué.

Les salariés ont adopté tous ces outils, certains ont même acquis de nouvelles compétences et ont fait leurs premières réunions virtuelles sans avoir eu aucune formation (Il faut bien reconnaitre que les outils sont d’une prise en main facile et intuitive)

Un premier problème, rencontré par certains télétravailleurs, est la qualité, la vitesse, le débit du réseau depuis leur domicile, surtout quand plusieurs occupants du logement sont connectés au même moment. Nous pouvons parier que ce problème sera très rapidement résolu et ne sera pas un frein au développement annoncé du télétravail.

Un second problème rencontré est le niveau de digitalisation des entreprises. Même si les choses évoluent rapidement il reste encore beaucoup de documents papier traités, archivés, … « à l’ancienne » (parfois pour des raisons administratives qui devront évoluer…). Notre société est entrée dans un monde « Tout » digital, services de l’état, entreprises et particuliers nous dématérialisons tous de plus en plus de documents chaque jour. Le phénomène va s’accélérer et ne sera bientôt plus un frein au télétravail. La signature électronique de documents entre peu à peu dans les habitudes et les développements en cours liés à la Block Chain ainsi que l’adaptation nécessaire des contraintes administratives et règlementaires seront les prochaines étapes du passage au tout digital.

Un autre problème est bien sûr la sécurité : Sécurité des données qui transitent dans le réseau, la sécurité des accès aux serveurs des entreprises, la sécurité des ordinateurs portables par rapport au risque de piratage, etc. Mais aussi la confidentialité des informations de l’entreprise qui se retrouvent sur un ordinateur au milieu de la sphère familiale, à la terrasse d’un café, … Ces problèmes existaient avant la crise, des solutions existent : C’est un point de vigilance pour tous


HOME OFFICE, ESPACE DE COWORKING, BUREAU

Comme nous venons de le voir les outils existent, ils sont à la disposition de tous et ne seront pas un frein au développement du télétravail.

Les études récentes montrent que si 75% des salariés veulent télé-travailler, ils n’envisagent pas le faire 100% du temps et souhaitent dans leur grande majorité :

  • la mise en place du télétravail comme nouveau « normal ».

  • avoir la possibilité de travailler en dehors de chez eux mais à une distance qui ne nécessite pas l’utilisation des transports en communs : dans un espace de coworking à proximité de leur domicile par exemple (considérations écologiques, pollution, gain de temps, qualité de vie, etc.)

  • pouvoir venir quelques jours par semaine/mois dans les bureaux de l’entreprise en fonction du besoin lié à leur activité professionnelle et pour garder le lien avec leur collègues, …

Il s’agit d’un télétravail raisonné, dans lequel l’individu, « salarié responsable », et sa qualité de vie sont mis au cœur de l’équation. Une solution gagnante pour tous : Pour le salarié qui gagne en qualité de vie, pour l’entreprise qui gagne en motivation et efficacité de ses équipes tout en réalisant des économies du point de vue immobilier et pour la société en général qui bénéficie d’une limitation de la pollution et a l’opportunité d’envisager un développement économique moins centralisé.

La phase ultime de ce changement serait une sorte de nomadisme du salarié… Pourquoi ne pas aller travailler quelques semaines à l’autre bout du monde sous les cocotiers, dans la mesure bien sûr où il y a une connexion internet performante et où le décalage horaire ne vous oblige pas à travailler la nuit…. Tout est imaginable ! Où sera votre bureau ?


N’hésitez pas à cliquer sur l'image ci-contre pour répondre à un court sondage sur votre bureau de demain… il y en a pour 1 minute…

Je vous remercie par avance pour votre collaboration.

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout